Transit faste! (Singida, Tanzanie – KM 19 425)

Entre Kigali et les territoires de nos prochains nomades, troquant les mille collines du Rwanda pour la centaine de tribus de la Tanzanie, nous franchissons principalement l’une des régions les plus reculées de ce pays et nous nous découvrons ainsi en excellente compagnie : transit faste! Le processus nous a semblé déjà amorcé à la sortie de la capitale rwandaise puis avons continué à l’observer sur une distance d’environ 160 bornes en pédalant le long des vallées et crêtes surpeuplées qui nous séparaient encore de la frontière, mais sitôt la rivière Kagera enjambée aux chutes Rusumo, nos passeports contrôlés et estampés, l’atmosphère se détend d’un coup. Autre changement notable, les Tanzaniens nous souhaitent tous la bienvenue pour ensuite s’enquérir au sujet de nos déplacements…notre voyage! Nous n’y croyions presque plus et nous nous réjouissons : on s’intéresse au muzungu sans lui demander de sous! Même les enfants, dont le visage s’illumine au passage de notre caravane, se contentent d’interrompre leurs jeux ou corvées pour nous saluer et souhaiter la bienvenue : « Aaaaawazuuuungu! Karibuuuuuuuuuu! » Comme tout indique que nous passerons beaucoup de temps en Tanzanie, nous nous croisons les doigts et espérons que cet accueil sincère survive à ce transit faste…

KM 19400a

Vue depuis le site du mémorial du génocide des Tutsi de 1994, la capitale rwandaise est bâtie sur l’une des « mille collines » de ce minuscule état d’Afrique centrale. Ville de Kigali, République du Rwanda.

Nous devons à la communauté virtuelle warmshower.org plusieurs rencontres d’individus fantastiques et authentiques, tant à titre de membres hôtes que voyageurs, et avoir croisé nos compatriotes Jenna et Mike ne fait pas exception. Le couple qui s’est formé sur la route alors que la Britanno-colombienne et l’Ontarien pédalaient solo à travers le Canada pour ensuite se marier et consommer sa lune de miel en un voyage de noces de 10 mois à travers les Amériques—bien sûr, à vélo!—, maintenant une famille avec 2 énergiques blondinets, Emmett (4 ans) et Nolan (1 an), est cantonné à Kigali pour une période de 12 mois. Familiers avec les chaleureuses et conviviales casas de ciclistas qui ponctuent les routes d’Amérique latine, inspirés par leurs tenanciers, ces champions de la solidarité, les Law ont décidé d’ouvrir les portes de leur résidence pour accueillir et soutenir voyageurs à vélo qui passent par la capitale rwandaise. Dignes dispensateurs de l’hospitalité nord-américaine, le plus souvent extrêmement généreuse et flexible, ils nous ont confié la maison dès notre arrivée tandis que la famille, accompagnée des deux sœurs de Jenna, partait en safari dans le sud de l’Ouganda. À leur retour, ce sont les parents de Mike qui débarquent de l’Ontario et, juste avant leur atterrissage, un autre couple à vélo. La maison ainsi bondée, ils mettent tout en œuvre pour que nous nous sentions tous « comme chez-nous », puis ils nous laissent encore la maison, cette fois en compagnie de Zelda la Suédoise et Sam l’Anglais, pour filer en Tanzanie et un autre safari…c’est la saison et leurs proches en profitent! Passer ces quelques jours « en famille » fait tellement de bien…

KM 19400b

Un repas autour d’une grande table et merveilleuse famille qui rappelle l’ambiance des casas de ciclistas d’Amérique latine et réchauffe le cœur. Merci à nos hôtes et leurs convives! Ville de Kigali, République du Rwanda.

KM 19400c

Zelda et Sam remercient et saluent Bonaventure, le sympathique majordome de la résidence des Law, afin de poursuivre leur aventure vers l’Afrique du sud. Le duo, qui s’est rencontré sur le site warmshower.org pour se donner rendez-vous au Caire, nous devancera de quelques heures en route vers la frontière avec la Tanzanie puis jusqu’à l’intersection avec l’artère qui file au sud vers le lac Tanganyika. Bon voyage les Amis! Ville de Kigali, République du Rwanda.

KM 19400d

Au sortir de la capitale, le deuxième oeillet de mon vélo à céder sous le poids et les vibrations de ce voyage nous impose une escale au garage. Vive les cadres en chromoly! Ville de Kigali, République du Rwanda.

KM 19400e

Derniers coups de pédale au pays des Mille Collines qui augurent ce transit faste… District de Kirehe, République du Rwanda.

KM 19400f

Sous le pont unissant les postes frontaliers du Rwanda et de la Tanzanie, la rivière Kagera se montre tumultueuse aux chutes Rusumo. Ici même, durant le génocide des Tutsi, des milliers de personnes qui tentaient de fuir le pays et sa démence ont été massacrées puis jetées dans la rivière qui s’abreuve aux plus hautes sources du Nil, dans les montagnes de la forêt Nyungwe d’où nous revenons juste de rouler. La quantité de cadavres transportés par le courant jusqu’au lac Victoria a même obligé les autorités ougandaises à décréter l’état d’urgence. C’est que les risques que représentaient la décomposition de ces corps pour la santé de la population étaient trop élevés! District de Kirehe, République du Rwanda.

KM 19400g

En entrant en Tanzanie, l’atmosphère s’est détendue mais le taux d’humidité a augmenté et, sur les premières dizaines de kilomètres de la T3, le relief est aussi bosselé que dans le pays d’à côté! Région de Kagera, République unie de Tanzanie.

KM 19400h

Comme l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi n’ont pas de ports de mer et que l’extrémité orientale du Congo (RDC) se trouve en quelque sorte isolée du reste du pays plutôt tourné vers Kinshasa et l’Atlantique, plusieurs denrées et matières sont importées depuis Dar es Salaam et la Tanzanie. Durant la première centaines de bornes en Tanzanie, les villages que nous croisons sont érigés aux intersections de la T3 avec autres artères qui filent vers les frontières des pays mentionnés ci-haut et consistent en des oasis pour camionneurs, ces caravaniers modernes. Région de Kagera, République unie de Tanzanie.

Par-delà la série de montagnes russes aux pentes sèches qui nous ont accueillis dans le pays, la T3 oscille plus doucement dans la grande plaine marécageuse au sud du lac Victoria—nous l’aurons donc contourné vers l’ouest en une couple de mois, p’tit détour en Ouganda et au Rwanda motivé par nos rencontres avec les Pygmées Twa! Dans cette grande cuvette, nous avons la nette impression d’avoir délaissé l’Afrique centrale pour retrouver l’Afrique de l’est avec ses grands espaces. Ici, c’est la culture du riz et l’élevage de vaches Ankolé, bovins aux cornes démesurées. Dans cette vaste dépression à mi-chemin entre les branches occidentale et orientale du Rift, au pays des tribus Haya et Sukuma (celle-ci la plus nombreuse des 129 recensées en Tanzanie), nous pédalons en compagnie de légions de consoeurs et compères cyclistes. Certaines de leurs performances sont des prouesses voire des exploits : encore des chargements farfelus, mamans avec cargo sur le vélo et bambins au dos puis ce jeune d’une dizaine d’années avec p’tits bidons qui a tenu mon 15km/h jusqu’à la maison sur une distance de 20 kilomètres…

KM 19400i

Pédaler en compagnie de consoeurs et compères cyclistes. Région de Geita, République unie de Tanzanie.

KM 19400j

Corvée et responsabilité en marge de la T3. Région de Geita, République unie de Tanzanie.

KM 19400k

Prédateurs, charognards et gourmets, des marabouts rôdent parmi les commerces qui bordent la route au village de Bukombe. Région de Geita, République unie de Tanzanie.

KM 19400l

En périphérie de la ville de Kahama, 8ième plus grande agglomération du pays, un vélo joue les présentoirs de fortune pour une boucherie improvisée! Région de Shinyanga, République unie de Tanzanie.

KM 19400m

Traverser la T3 représente tout un défi et méchant stress pour ce caméléon. Sur la grand’route, le mimétisme n’est pas un atout! Région de Shinyanga, République unie de Tanzanie.

KM 19400n

Sur le plus court chemin entre Kahama et Nzega, une piste de latérite, nous croisons de drôles de commis voyageurs, des cyclistes avec de véritables magasins sur roues. Faisant du porte à porte le long de ce segment poussiéreux d’une soixantaine de bornes, on replace son étalage après avoir échappé quelques articles au franchir d’une série de bosses. Comme nous l’avons observé en Ouganda et au Rwanda, la bicyclette joue un rôle important dans les rouages économiques de la campagne tanzanienne. Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

KM 19400o

Huckleberry Finn a plusieurs émules en Afrique! Fier de sa prise du jour dans l’un des canaux irriguant les rizières en route vers Nzega. Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

KM 19400p

Les labours du jour accomplis, on retourne à la maison avec du combustible ou matériel à clôture, des branches d’acacias bien épineuses. Chemin faisant, elles égratignent et nivellent la piste… Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

KM 19400q

Frédérick, qui a vécu un certain temps en Tanzanie, en est à sa deuxième traversée de l’Afrique en 4×4. Le Suisse téméraire et son compatriote Mikaël arrivaient du Maroc en suivant les pays peints en rouge sur la carte arborant la portière de Fred—l’Ouganda a été remplacé par le Burundi d’où ils sortaient tout juste! « Tout un voyage! Nous avons été poursuivis par des agents pendant des jours au Congo (RDC) car on nous soupçonnait d’espionnage et nous avons été encerclés à notre campement au Burundi par des soldats armés jusqu’aux dents! » Devrait être plus paisible jusqu’à Dar es Salaam, le terme de ce « Trans-Africa »…bon voyage! Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

KM 19400r

Pause chipsi mayai, ces omniprésentes omelettes comprimées et mélangées à des frites charnues, dans une mgahawa de bord de route. Une p’tite Safari « tablette » avec ça? Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

KM 19400s

Dans la plaine d’Igunga, verdoyante en la saison, juste au sud du Sergengeti, roulons en compagnie d’un Maasaï s’en allant travailler dans son champ de maïs. Sédentarisé mais fringué de sa traditionnelle shuka, espèce de tartan tribal, et muni de son inséparable meleleki, bâton à tout faire! Moment parfait! Région de Tabora, République unie de Tanzanie.

En route vers Singida, chef-lieu de la tribu des Ityaru, et, nous approchant du rift à nouveau, les territoires des prochains suspects sur notre liste de nomades…transit faste!

Nomades et volcans! (Engaresero, Tanzanie - KM 19 880)
Nos joyeux travaux rwandais! (Kigali, Rwanda - KM 18 635)
in Uncategorized

5 Comments

  1. Bonjour Janique et Pierre. Ce 35e billet est particulièrement fascinant et intéressant! Visiblement, la Tanzanie vous inspire et vos photos sont parfois sublimes. Nous continuons à vous lire avec grand intérêt, et comme les fois précédentes, nous avons publié le lien de votre 35e billet sur Velocia.ca ( http://www.velocia.ca/forums/cyclotourisme-velos-voyages-equipements/30570-voyageurs-velo-inspirants-3-couples-quebecois-actuellement-velo-de-par-le-monde.html#post370744 ), et accessoirement sur nos pages Facebook. Bonne continuation, et au plaisir de peut-être vous rencontrer à votre retour au pays!

  2. Toujours aussi inspirant de prendre virtuellement part à votre aventure ! Les clichés sont magiques.

  3. it is very clevere time,for bonvoage.

  4. Janique! Pierre! Chus toujours là à vous suivre …. sur mon vélo stationnaire!

    Bonne continuation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

required