L’odyssée

Pédaler et voyager en exploitant un thème a tellement enrichi notre dernière expédition, le Cercle de feu du Pacifique à vélo, ajoutant son propre lot de découvertes et lui conférant un sens qui a su transcender nos coups de pédale et rencontres—l’élevant même au rang de quête « cyclovolcanique »!—, que nous ne pourrions nous lancer sur la route sans suivre la voie tracée par un sujet à explorer et mission à accomplir. Ayant décrété une période de « dé-nomadisation » temporaire en janvier 2009, sitôt après avoir regagné Vancouver, ligne de départ et fil d’arrivée de cette circumnavigation du Pacifique à vélo qui a duré plus de 6 ans et s’est étendue sur 60 000 kilomètres, il y avait déjà un bon moment que nous anticipions notre retour à la « maison », sur la route!

Cette pause, qui nous a tout de même vus bien bouger, nous aura été bénéfique en nous permettant, entre autres, d’entrevoir avec une perspective nouvelle le nomadisme que nous pratiquons ensemble depuis 1997—Pierre, depuis 1990—et confirmer qu’il s’agit bien du mode de vie que nous voulons continuer de mener. C’est ainsi que nous remontons en selle pour entreprendre une nouvelle aventure, pédalant cette fois vers les peuples nomades, justement, qui se démènent entre les extrémités septentrionale de l’Europe, le cap Nord, et méridionale de l’Afrique, le cap des Aiguilles…réaliser le projet NOMADES² : nomades par nomades d’un cap à l’autre…une odyssée vélocipédique!

Durant cet autre méga-trek vélo, nous estimons parcourir près de 35 000 kilomètres dans une cinquantaine de pays, une expédition qui devrait durer 3 ans et que nous comptons articuler et compléter en 2 étapes. En allant ainsi à la rencontre des peuples nomades, qu’ils soient des éleveurs, chasseurs-cueilleurs ou encore d’irréductibles migrateurs, il s’agit surtout de recueillir des témoignages, qui prendront la forme d’entrevues filmées, pour tenter de peindre un portrait le plus humain possible de ces divers groupes ethniques en mouvance, la plupart autochtones.

Nous tâcherons aussi de dresser l’état du nomadisme face aux enjeux environnementaux, économiques et socio-politiques actuels ainsi qu’établir quelles sont sa pertinence et son importance à l’aube de ce nouveau millénaire. Le nomadisme, que plusieurs considèrent en voie d’extinction, arrivera-t-il à se tirer de l’impasse dans lequel il se trouve? Ce mode d’existence, usage et stratégie qui nous réussit depuis des temps immémoriaux, aurait-il de nouvelles leçons à nous inculquer? De ces rencontres et coups de pédale surgiront des éléments de réponse ainsi qu’une réflexion sur le type de nomadisme que pratiquons nous-mêmes depuis deux décennies à ratisser ainsi notre planète, principalement à vélo, en quête d’histoires et images, moments et scènes qui composent et racontent le monde dans lequel nous vivons…un mode de vie exaltant avec ses découvertes et aventures que nous tenons à partager maintenant plus que jamais! Prêts pour un grand voyage?

OBJECTIFS

  • Voyager à vélo de montagne entre la Norvège et le Maroc en atteignant les extrémités continentales de l’Europe, au nord, et de l’Afrique, au sud, soit le cap Nord (Nordkapp – Norvège) et le cap des Aiguilles (L’Agulhas – Afrique du Sud).
  • Rencontrer les peuples nomades vivant en Scandinavie, Europe de l’Est, Turquie, Iran, Moyen-Orient et Afrique; recueillir témoignages en réalisant interviews filmées avec représentants de ces communautés, transcrivant des conversations et croquant photographies.
  • Identifier, analyser et faire connaître les enjeux qui déterminent le destin de ces peuples, les menaces qui mettent en péril leur mode de vie réputé durable et adapté ainsi que les enseignements et applications du nomadisme dans la résolution des grands problèmes actuels.
  • Photographier, filmer, noter et enregistrer l’expédition pendant son déroulement ainsi que les cultures et paysages qui l’encadreront.
  • Thématiser notre propre nomadisme à la lumière de ces contacts avec nomades rencontrés sur notre route.
  • Partager découvertes et aventures récoltées au fil des coups de pédale, scènes dont nous serons témoins et expériences que nous vivrons via Internet (site officiel de l’expédition avec blogue (ici), fil Facebook, gazouillis Twitter, clichés Instagram, …), parution d’articles dans revues spécialisées (Vélo Mag, Géo Plein Air, Pedal, Adventure Cyclist, …), conférences présentées au grand public et en milieux académiques, film (documentaire), livres (récit illustré et album-photos).
  • Faire mieux connaître et promouvoir les actions de l’organisme de solidarité montréalais Cyclo Nord-Sud qui récupère des vélos usagés au Nord pour leur donner une seconde vie au Sud. Recrutement de partenaires sur le terrain et visites de partenaires déjà établis sur notre route (Afrique de l’Ouest). Nous sommes présentement à la recherche d’un autre organisme de solidarité avec qui nous allier, une ONG protégeant les droits de certains peuples nomades visés par notre expédition.